La gestapo atrocités et secrets de l'inquisition nazie

Prix: 5 €
Référence : 08787
La gestapo atrocités et secrets de l inquisition nazie
La gestapo atrocités et secrets de l inquisition nazie

Auteur : Desroches Alain

Editions : De Vecchi

10/1977

Informations complémentaires

Genre

Type de couverture

Cartonné

Nombre de pages

869

Dimensions

16 x 24 x 6.3 cm (Hors-norme)

Poids

1300 gr

Etat

09/10

Remarques sur l'ouvrage

Manque la jaquette, nom sur la première page

Resumé - Extrait

Avant-propos

L'aventure hitlérienne marque, sans aucun doute, l'une des périodes les plus sombres de l'Histoire de l'humanité. Ce fut une période de barbarie et d'obscurantisme au cours de laquelle le crime fut érigé en système politique, les persécutions raciales en une doctrine d'Etat, la police secrète — la sinistre Gestapo et les formations paramilitaires qui en faisaient partie — en principaux auxiliaires du pouvoir.

Dès l'avènement du nazisme, des camps de concentration furent établis en Allemagne pour y interner les opposants au régime. En même temps, commençaient les exécutions sommaires et les règlements de comptes, tous ces crimes étant par avance assurés d'impunité.

La montée du nazisme fut accompagnée par des mouvements de foules soi-disant "spontanés", par des autodafés monstres et des retraites aux flambeaux. Ce furent ensuite des incendies volontaires, suivis souvent de pillages, de viols et de meurtres.

Minutieusement préparée et organisée par la police secrète et par ses auxiliaires armés, la "Révolution nationale", tendant à la nazification intégrale du peuple allemand, fut menée tambour battant par Adolf Hitler et par ses principaux collaborateurs, tels Hermann Gœring, Rudolf Hess, Heinrich Himmler, Dr Gœbbels, Ernst Rœhm, Alfred Rosenberg et tant d'autres que nous aurons l'occasion d'évoquer tout au long de ces pages.

Ce laborieux effort préparatoire devait aboutir à l'éclosion d'une législation scélérate, plaçant tous les citoyens allemands de confession israélite au ban de la société. Avant même d'être liquidés physiquement, les Juifs d'Allemagne se trouvaient réduits à l'état de parias, dans toute l'acception du terme.

A cette période de nazification sauvage de six longues années (1933-1939), succédera une guerre totale et soi-disant foudroyante, la Blitzkrieg. Foudroyante, elle le fut effectivement, dans sa première phase. Et, en dehors même des opérations militaires, elle avait surpassé en barbarie tout ce qu'on pouvait imaginer raisonnablement depuis l'invasion mongole de Gengis Khan.



Vous appréciez ce livre ?