Radar : explication simple du repérage radioélectrique

Prix: 10 €
Référence : 07521
Radar   explication simple du repérage radioélectrique
Radar   explication simple du repérage radioélectrique

Titre original :

Radar; radiolocation simply explained (Anglais)

Traduit par : Mechin R

Editions : Chiron

Sans date

Informations complémentaires

Type de couverture

Broché

Nombre de pages

126

Dimensions

13.5 x 21.5 x 0.9 cm

Poids

140 gr

Etat

08/10

Remarques sur l'ouvrage

Couverture froissée, état d'usage, date +/- 1947

Resumé - Extrait

AVANT-PROPOS

Avant la guerre, il était peu de personnes- qui connaissaient le mot « Radar ». Quelques savants, grâce aux découvertes d'Appleton, imaginèrent une méthode de repérage des aéronefs au moyen d'ondes radioélectriques ; et ce fut un bienfait du ciel que ces expériences soient aussi avancées lorsque la guerre éclata, car il ne fait pas de doute que ce furent nos installations Radar qui rendirent possible notre victoire dans la bataille de Grande-Bretagne. Ces installations, quel­que primitives qu'elles nous paraissent maintenant, nous permirent la surveillance de l'approche des aéronefs enne­mis suffisante pour permettre à nos chasseurs de s'envoler et de les intercepter, ainsi qu'à notre artillerie antiaérienne de la prendre sous leur feu lorsqu'ils étaient à bonne portée.

Lorsque la nuit de « blitz » arriva, une fois de plus, ce fut le Radar qui, le premier, déclencha le tir des canons sur une cible aérienne qui ne pouvait être vu\e) ni même entendue. Et, plus tard, il donna à nos chasseurs de nuit la possibilité de localiser l'ennemi dans l'obscurité.

Mais l'introduction d'un appareil scientifique quelconque dans les Services techniques amène avec lui un grand nombre de problèmes connexes ; et lorsque cet appareil est aussi peu connu que l'était le Radar, la difficulté du problème qui se pose est fortement accrue.

Dans les organismes de commandement de défense antiaérienne, il avait été organisé un grand nombre d'écoles dès le début de la guerre et chaque problème connexe particulier entraînait la création d'une nouvelle section dans ces écoles. La section Radar devint la plus importante dans toutes les écoles, car tout dépendait du Radar.

Malheureusement, il n'y avait pas d'ouvrage simple, pouvant être mis entre les mains des élèves et facilement compris par eux. Au fur et à mesure que les connaissances étaient acquises, elles étaient mises sous une forme facilement assimilable pour les opérateurs, hommes et femmes, ronéotypées en grande hâte et envoyées à toutes les écoles en nuise de manuel...



Vous appréciez ce livre ?