Les jours les plus profonds

Hors stock

Référence : 02910
Les jours les plus profonds

Auteur : Sténuit Robert

Editions : Plon

01/09/1965

Pas d'information

Informations complémentaires

Genre

Type de couverture

Cartonné + Jaquette

Nombre de pages

230

Dimensions

14.5 x 20.5 x 2.5 cm

Poids

440 gr

Etat

08/10

Remarques sur l'ouvrage

- Cachet de bibliothèque et écritures au bic sur la page de titre.

Resumé - Extrait

Ce livre est l'histoire d'un grand pas qui a été franchi par quelques hommes pour tous les hommes : le pas qui séparait les voyages d'exploration sous la mer de la colonisation même du fond des océans. C'est l'histoire d'une idée et de sa réalisation.
L'idée, Edwin Albert Link l'a présentée officiellement à la Smithsonian Institution de Washington en 1956 : puisque la longueur des paliers de décompression rend les plongées classiques peu rentables en profondeur, il ne faut plus plonger seulement, mais vivre au fond de la mer ; il faut y habiter une maison confortable, où l'on revient le soir après le travail, pour dîner, pour se chauffer et pour dormir, et que l'on ne quittera qu'en fin de chantier, pour être dénaturé une fois pour toutes. La réalisation fut l'oeuvre commune d'Edwin Link et de l'auteur, l'écrivain belge Robert Sténuit, qui, depuis le premier jour, est le chef de plongée du projet Mon in Sec.
Les jours les plus profonds est né sous pression, une pression croissante! L'auteur en a écrit tout un chapitre à l'intérieur du cylindre Link, par 60 mètres de fond, sur un cahier humide posé sur ses genoux. D'autres chapitres ont pris forme à Washington, puis à Miami, au cours des interminables heures de décompression qui suivaient les plongées fictives sur le pont du Sec Diver. Le dernier chapitre, enfin, a été rédigé à 130 mètres sous les eaux des Bahamas, dans la tente pneumatique où l'auteur s'était confortablement installé avec John Lindbergh, pendant les deux jours les plus profonds que des hommes aient jamais vécus sous la mer.



Vous appréciez ce livre ?